Comment allier la communication digitale et le tourisme durable ?

Young Hipster Couple, backpackers looking on their laptop to rent apartment using vacation home rental services online. Looking at map and laptop. Top view.

Depuis plusieurs années, l’écologie et le tourisme durable sont devenue des thématiques récurrentes de l’actualité. Le secteur du voyage prend également ce virage dans ses pratiques de développement du territoire.

88% des Français estiment que le tourisme durable est préférable au tourisme standard.

Sources : vvf sur le developpement durable

A cette donnée, s’ajoute des interrogations sur le numérique et la communication digitale. Les acteurs du tourisme n’ont pas forcément anticipé le sujet de la pollution numérique qui est contraire aux valeurs de développement durable. La problématique du secteur est clair : Comment rendre la communication digitale plus durable et plus responsable ?

La communication en faveur du tourisme durable

L’industrie du tourisme se doit de communiquer sur les pratiques du tourisme durable auprès des voyageurs. Afin de rester en contact avec le public, les acteurs du tourisme se tournent naturellement vers des outils numériques. Il est donc indispensable dans le secteur touristique d’être fortement présent sur le digital. Une présence qui peut être soit logistique soit promotionnel et axée autour de différents leviers comme par exemple :

  • Site internet / Blog
  • Campagne SEA/SEO
  • Communication via les Réseaux Sociaux (Facebook, Instagram…)
  • Publicité digitale
  • etc…

Aujourd’hui cette digitalisation connait de nombreuses réflexions notamment sur des problématiques environnementales. En France, le numérique représente 2% des émissions de gaz à effet de serre et pourrait atteindre les 7% d’ici 2040. Les acteurs du tourisme durable se mobilisent d’ores et déjà en incluant la dimension environnementale du digital. Une communication plus responsable peut donc se mettre en place afin d’afficher clairement son positionnement sur le sujet.

Comme pour le papier, la communication digitale peut-elle être éco-responsable ?

Aerial view of crowd connected by lines

La communication éco-conçue en faveur d’un tourisme responsable se fait déjà via des papiers entièrement recyclables avec une impression certifiée 100% naturel. Mais qu’en est-il du digital ? Outre le respect du confort de navigation pour l’internaute :

  • Navigation plus fluide.
  • L’accès aux contenus n’est pas bloqué par la publicité.
  • Etre moins agressif sur la fréquence d’affichage des annonces publicitaire.
  • etc…

Le digital étant très énergivore, il devient impératif de mettre en place des solutions en faveur de l’environnement. Il est possible de réduire considérablement l’empreinte environnementale lors de la création et la mise en place d’un site internet ou d’un blog en appliquant certaines règles :

Technical support, programming and coding. Website maintenance, website maintenance services, update and keep your site easy concept. Bright vibrant violet vector isolated illustration
  1. Le choix de l’hébergement est important. Choisir un hébergeur qui optimise l’efficacité énergétique de ses serveurs et utilise une énergie verte. (un serveur est très gourmand en énergie)
  2. Il est important de réduire le poids des images / vidéos avant de les charger sur le gestionnaire de contenu d’un site.
  3. Il est intéressant d’optimiser le site internet pour le mobile, d’éviter les fonctionnalités inutiles, de limiter l’installation de plugins…
  4. Optimisation du code afin de limiter le nombre de requête avec le serveur
  5. Optimisation du design avec l’utilisation des couleurs moins consommatrices en énergie par exemple.

L’empreinte écologique peut également être réduite sur la publicité digitale. Avant toute chose, il faut prendre conscience de son impact environnemental en mesurant l’empreinte carbone d’une campagne digitale afin de progresser vers une économie plus durable. Il va être également important d’analyser les caractéristiques techniques de la diffusion de l’annonce (localisation des serveurs par exemple).

Cela permettra ensuite de déterminer des solutions pour réduire l’impact écologique :

  • Lors de campagne d’E-mailing, il va être préférable de cibler plus précisément les destinataires plutôt que de cibler très large. La qualité plutôt que la quantité.
  • Optimisation du poids des supports digitaux. L’optimisation réside dans la compression des images de la campagne.
  • Préférer les GIFs plutôt que les formats HTML5 pour réduire la consommation en énergie.
  • Limiter la répétition d’une annonce afin de diminuer son impact
  • Cibler de manière efficace et ne pas trop abuser de la DATA afin de limiter les appels sur les serveurs.
Trip planning, holiday vacation organization. Smart tourism system, travel recommender systems, digital future of travel experience concept. Bright vibrant violet vector isolated illustration

« Le trafic de données est responsable de plus de la moitié de l’impact énergétique mondial du numérique. Ce trafic augmente actuellement de 25% par an. »

Source : IMPACT+

Les optimisations sont très nombreuses et facilement réalisables tout en préservant la qualité des campagnes publicitaire.

Et enfin une des solutions est des compenser l’impact carbone des campagnes digitales. Pour les acteurs du tourisme durable, il est possible d’investir dans des projets solidaires et sociaux, ou bien éco-responsables, pour limiter les impacts sur l’environnement.

Ce sujet vous a plu ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *