L’escape game ou la nouvelle visite touristique en immersion

Escape room concept. Web banner of a vintage golden key and unlocked padlock on a rusty metal background.

Avec ou sans technologie, en autonomie ou organisé, enfermé ou en plein air, l’escape game renouvelle les codes de la visite touristique. Les villes, musées et sites s’emparent de ces jeux d’évasion pour attirer et diversifier leurs publics. Un succès d’autant plus intensifié par la gamification du tourisme et le boum des micro-aventures !

Pourquoi escape game et tourisme forment un combo gagnant ?

L’immersion est au cœur de la mutation des activités touristiques. C’est pourquoi l’escape game correspond en tout point à cette recherche d’expérience, porteuse d’action, de sens et de lien. C’est un moyen pour les professionnels du tourisme d’enrichir l’offre présente, d’élargir le public, de dynamiser une période creuse…

La ville de Trouville a tenu ses visiteurs en haleine pendant le confinement avec un escape home accessible via Facebook. « Quête à Trouville » a enregistré 33 000 connexions et pas moins de 1 300 joueurs par épisode. Après la levée des restrictions, l’aventure s’est poursuivie grandeur nature avec un événement spécial Halloween réservable auprès de l’office du tourisme.

L’escape game outdoor, une visite autonome pour valoriser le patrimoine

Adieu le city tour ennuyeux et la visite guidée où les enfants s’impatientent ! L’escape game outdoor, au même titre que le géocaching ou le jeu de piste, met en scène des lieux emblématiques dans une histoire dont seuls les visiteurs sont les héros. L’OT de Carcassonne et de Font-Romeu ont déjà leurs parcours permanents sur leur application. Le plus : l’accessibilité et la flexibilité de l’activité via smartphone, en toute autonomie et sans réservation préalable. Le concept d’Escape the city invite lui aussi les participants à explorer une ville française sur le principe suivant : 1 ville, 1 mission, 1 équipe, 1 chatbot. Une fois la commande passée, les joueurs disposent

d’une période de validité (2 mois) pour commencer l’enquête. Nantes, Brest, Bordeaux, Rennes, Chambéry, Saint-Nazaire ou Challans sont déjà de la partie.

capture d'écran du site internet escape the city

L’escape game indoor, l’immersion sur réservation

Les monuments nationaux imaginent des scénarios captivants pour rajeunir leur public et inciter les familles à franchir leurs portails. C’est le cas des Châteaux de la Loire, dont certains proposent même une expérience déconnectée, sans technologie et garantie 100 % cérébrale.

D’autres sites cherchent à se démarquer par leur décor (Opéra de Paris, stade de Lens, carrière Wellington d’Arras), leur thématique (séries, murder party) ou encore leur complexité.

Sur réservation, ces escape game peuvent booster le nombre d’entrées, réguler les flux, faire revivre des lieux comme une cabine de téléphérique à Val Thorens ou le musée oublié Henri Dupuis à Saint-Omer.

Ce sujet vous a plu ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter !

Un commentaire Ajoutez le votre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *