Smart city : l’innovation au service du tourisme

Depuis une dizaine d’années, se développe le concept de ville intelligente, ou « smart city », pour désigner les espaces urbains qui prennent appui sur les nouvelles technologies pour améliorer la qualité de vie des citadins.

Qu’est-ce qu’une smart city ?

Aujourd’hui, nombreuses sont les appellations faisant écho à la smart city : ville connectée, ville laboratoire, ville numérique, éco-ville… En réalité, le concept de « ville intelligente » recouvre trois ambitions majeures : l’efficacité, la durabilité et le bien-être des habitants.

Les TIC (technologies de l’information et de la communication), objets connectés et autres technologies innovantes sont au service de l’amélioration et de l’optimisation des services urbains.

Le périmètre d’application est large : infrastructures publiques (bâtiments et mobiliers urbains), énergie, communications, mobilités, e-services, etc.

En France, on compte parmi les smart cities les grandes métropoles, mais également des villes plus petites telles que Brest, Saint-Étienne ou encore Chartres.

Villes intelligentes : quelles applications en matière de tourisme ?

Si les dispositifs mis en œuvre par les smart cities visent à faciliter le quotidien des citadins, on peut s’interroger sur ce que la ville intelligente apporte au secteur touristique.

En d’autres termes, qu’est-ce qui fait d’une smart city, une « smart destination » ? Citons :

  • La collecte de données et l’analyse prédictive au service de la gestion des flux touristiques : par exemple, un dispositif analysant l’afflux des visiteurs depuis Bordeaux vers les plages girondines en haute saison a permis de développer des solutions en matière de circulation, de stationnement, de sécurisation des plages et des espaces forestiers (via, notamment, à la diffusion d’informations en temps réel) ;
  • L’utilisation de la réalité virtuelle pour promouvoir une destination (l’application ScotlantVR permet, depuis chez soi, de visiter 26 lieux touristiques en Écosse) ou de la réalité augmentée, faire vivre une expérience unique (au Havre, à Arras ou Paris, Timescope propose aux visiteurs de voyager dans le temps) ;
  • Le développement d’outils numériques et d’offres packagées pour faciliter l’expérience touristique : à Lyon par exemple, la Lyon City Card permet de visiter 23 musées, de profiter d’attractions variées (croisière sur la Saône…), d’accéder à tous les transports en commun, de bénéficier de visites guidées et de réductions shopping ;
Lyon City Card, le pass culture et loisirs de Lyon
Lyon City Card, le pass culture et loisirs de Lyon
  • L’accès facilité au réseau internet, partout et pour tous, à l’image du projet LinkNYC déployé dès 2014 à New-York (4 500 bornes Wi-Fi gratuites) ;
  • Etc.
Borne Wi-Fi LinkNYC à New-York

Un bel exemple de smart tourisme : la ville de Lyon

En 2019, Lyon a été élue « Capitale européenne du Smart Tourism » par la Commission européenne. Selon cette dernière, une smart destination :

  • développe des dispositifs innovants, intelligents et globaux dans le secteur touristique ;
  • exploite ses ressources territoriales, sociales et humaines au profit de son attractivité touristique mais également de la qualité de vie de ses habitants ;
  • propose aux visiteurs une expérience enrichie et personnalisée, tout en valorisant ses spécificités locales ;
  • utilise les nouvelles technologies et services connectés pour faciliter l’accès à l’information et aux produits touristiques.

Ainsi, la métropole lyonnaise a été sélectionnée parmi 38 villes candidates, à partir de 4 critères :

  • Son accessibilité : la ville est très bien desservie, elle favorise les mobilités douces et veille également à l’accès des personnes en situation de handicap aux lieux de visites, restaurants et hébergements (grâce à un partenariat avec la start-up Mobee Travel) ;
  • Sa richesse culturelle : patrimoine, architecture, art et gastronomie ;
  • Sa connectivité : un CRM de destination unique (OnlyLyon Expérience) et des sites internet et applications mobiles au service de la découverte de Lyon ;
  • Ses actions en faveur du développement durable.

Ce sujet vous a plu ? N’hésitez pas à vous inscrire à notre newsletter !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *