Les parcs d’attractions : argument de promotion touristique

Nous vous parlons régulièrement d’acteurs du tourisme, de leurs actualités ou de leurs avantages touristiques. Qu’ils soient publics ou privés, chaque acteur apporte quelque chose au secteur du voyage. Aujourd’hui, nous allons aborder le thème des parcs d’attractions : de formidables outils de promotion du tourisme.

Les beaux jours coïncident avec l’ouverture de nombreux parcs d’attractions. Certes, la crise sanitaire a eut un impact évident sur les sites touristiques comme les parcs, mais aujourd’hui la plupart sont désormais ré-ouverts et les visiteurs répondent présents. Évidemment, les mesures sanitaires sont très strictes. Le port du masque est obligatoire dans les attractions fermées et fortement conseillé lors des déplacements sur site. De plus, les attractions sont limitées à un certain nombre de visiteurs.
Malgré tout, les parcs d’attractions vont rester de formidables outils pour promouvoir le tourisme.

Quelques chiffres sur le marché des parcs d’attractions

Les sites de loisirs en France font partie d’un marché leader en Europe.

Le SNELAC (Syndicat national des espaces de loisirs, d’attractions et culturels) recense plus de 600 sites de loisirs. Parmi ces sites, on retrouve les parcs d’attraction, les zoos et aquariums, les monuments historiques, châteaux, etc.
Ces sites accueillent environ 70 millions de visiteurs français et internationaux par an. Le chiffre d’affaires s’élève à 2,3 milliards d’euros pour 42 000 emplois. La France s’est, en 40 ans, imposée comme 1ère destination européenne en matière de sites de loisirs. C’est le pays européen qui compte le plus de parcs d’attractions.

Pour connaître les préférences des Français en matière de sites touristiques, le magazine Ça m’intéresse a confié au cabinet Statista une étude en ligne. Celle-ci a interrogé plus de 12 000 personnes et voici les résultats de cette première édition :

  • Le patrimoine historique est à l’honneur : 43% des réponses sont des châteaux, des vestiges archéologiques, des abbayes ou des lieux de mémoire ;
  • 22% sont liés à l’observation de la nature ou des animaux ;
  • 18% se rapportent à l’art et à la culture ;
  • 11% permettent de vivre une expérience forte en sensations (parcs d’attractions, vues du ciel…) ;
  • 6% sont axés sur les sciences et la technologie.

L’intérêt touristique des parcs d’attractions

L’univers des parcs de loisirs est particulièrement dynamique. Même si tous les sites ne sont pas des destinations touristiques en tant que tels, il s’agit d’une industrie particulièrement importante en matière d’attractivité, de visibilité et de compétitivité touristique pour la France. Accompagner ce dynamisme est un enjeu fort.

Ces sites de loisirs peuvent être initiés puis portés par des particuliers ou des collectivités qui y voient des possibilités de développement territorial et d’emplois.

Les parcs sont idéaux pour promouvoir un territoire dans son entièreté. En plus d’amener les visiteurs sur le site de loisir en question, les parcs d’attractions permettent de faire vivre tous les acteurs du tourisme de la région : hébergement, restauration, activités annexes, petits commerçants, etc.

En effet, en général si vous venez visiter un parc d’attractions, cela ne dure que quelques jours. L’intérêt est alors de donner envie aux touristes de séjourner quelque temps de plus dans la région en question. Autant rentabiliser le voyage et découvrir toutes les facettes du territoire. Un territoire qui, parfois, ne nous aurait jamais intéressé sans l’attractivité du parc.

Panorama des parcs d’attraction

Parmi les 20 parcs d’Europe les plus visités, 4 sont français. Voici les chiffres de fréquentation de 2019 :

  • Disneyland Paris (+Walt Disney Studios) ; 15 millions
  • Parc Astérix : 2,3 millions
  • Puy du Fou : 2,3 millions
  • Futuroscope : 1,9 million

Ces sites représentent 40% de la fréquentation de l’ensemble des parcs français et également environ 40% de celle des 20 premiers européens. Une preuve de l’intérêt des parcs d’attractions pour le secteur du tourisme.

En France

Disneyland Paris

Le premier parc d’attractions français dont on va parler est évidemment Disneyland Paris (+Walt Disney Studios) qui accueille environ 14,9 millions de visiteurs chaque année !
Clientèle française ou bien étrangère, à 56%, le parc est l’un des lieux touristiques, tous sites français confondus, les plus attractifs. C’est la 1ère destination touristique d’Europe.
Disneyland Paris a rouvert progressivement ses portes depuis le 15 juillet 2020, en incluant le Parc Disneyland, le Parc Walt Disney Studios, le Disney’s Newport Bay Club et Disney Village. 

En quelques chiffres, Disneyland Paris c’est :

  • 320 millions de visiteurs depuis son ouverture en 1992 ;
  • 68 milliards d’euros de valeur ajoutée à l’économie française ;
  • 5ème dans le pôle hôtelier de France ;
  • 2ème plus grand hôtel d’Europe : Disney’s Newport Bay Club.

Le Parc Astérix

Le Parc Astérix est le troisième parc d’attractions le plus attractif en France avec 2 millions de visiteurs en 2017.
C’est un parc conçu pour tous les âges avec plusieurs attractions et spectacles permanents. Le parc propose 6 univers à travers différents thèmes : l’Égypte, la Gaule, l’Empire Romain, la Grèce & les Vikings.
En tout, 39 attractions pour petits et grands !

Le Futuroscope 

Le parc situé à Vienne, en Nouvelle-Aquitaine, offre plus de 40 attractions originales, qui sont de véritables aventures sensorielles. Le parc joue sur l’attractivité de certains dessins animés les plus connus comme l’Age de Glace, Arthur et les Minimoys ou encore les Lapins Crétins. Se trouvent également de nombreuses expériences immersives en 3 ou même 4D. On vous le disait, la réalité virtuelle promeut très bien le tourisme.
Au Futuroscope, on peut se rendre dans un centre d’entrainement spatial pour y passer des tests en vue d’un voyage sur Mars, ou danser avec des robots…

Vulcania

Au cœur du Parc Naturel Régional des volcans d’Auvergne, près de Clermont-Ferrand, Vulcania est le plus grand parc de loisirs et d’attractions dédié à l’histoire des volcans et aux phénomènes naturels impressionnants.
Le parc Vulcania invite à faire le plein de découvertes à la rencontre de la Terre, des volcans, des forces de la nature mais aussi de la beauté fragile de notre planète. Parc à thème creusé dans la roche volcanique, le parc est au ¾ sous-terrain avec une architecture à la fois moderne et discrète pour s’intégrer au mieux dans son environnement fait de volcans endormis.

Dans le Grand Ouest

Le Grand Ouest bénéficie aussi de la promotion du touristique via les parcs d’attractions. Tour d’horizons des parcs présents dans nos 3 régions.

Le Puy du Fou

C’est le 2ème dans le classement des parcs préférés des français. Le Puy du Fou se situe dans la région Pays de la Loire, en Vendée. Il était d’ailleurs très actifs sur les réseaux sociaux durant le confinement.
Différent d’un parc d’attractions uniquement à sensations fortes, c’est avant tout un site de loisirs à thématique historique. Il se différencie par la reproduction de scènes historiques spectaculaires de différentes époques : chevaliers, vikings, romains… Une soixantaine d’attractions sont proposées toutes plus incroyables les unes que les autres.

Terra Botanica

Situé à Angers, dans le Maine-et-Loire, Terra Botanica est un parc original porté exclusivement sur le monde végétal. Créé en 2010, ses jardins et serres mènent aux origines de la vie en remontant à l’ère primaire, ainsi qu’à l’époque des grands explorateurs des 17e et 18e siècles.
Il fait aussi un sort aux végétaux insolites et n’oublie pas l’environnement angevin (roseraie, potager…). Sont également proposés une serre aux papillons, des balades en barque ou en ballon captif ou encore dans les cimes des arbres, des projections en 4D, des jeux et animations pour les enfants…

Océanopolis

Centre de culture scientifique et technique de la mer, Océanopolis est un immense espace est riche de 68 aquariums et bassins. Il révèle la vie menée par d’innombrables espèces de la faune et la flore marines des tropiques, des pôles ou des régions tempérées, bretonne notamment. S’y trouve une multitude de poissons et de crustacés, des requins, des méduses, des coraux, des tortues, des manchots, des phoques, etc.

Festyland

Seul parc normand de ce panorama, Festyland comporte une trentaine d’attractions à sensations fortes pour les plus téméraires. Et pour les plus petits : montagnes russes, toboggans, parcours aquatiques, tour de chute libre, petit train, film en 3D, etc. sont au programme.

En somme, les parcs d’attractions constituent un très bel outil de promotion du tourisme. Sans forcément mettre en avant directement la destination, les parcs suscitent l’intérêt pour ces dernières. Ils offrent une palette d’expériences multi-générationnelles et un environnement sécurisant et divertissant. Encore faut-il qu’ils continuent à innover pour se différencier des loisirs à domicile et accueillir des flux significatifs en conjuguant plaisir et sécurité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *