Tourisme musical, un outil de promotion des territoires

Saxophone player.

Il existe de nombreuse formes de tourisme qui permettent de promouvoir les territoires. Les concerts et les festivals en font parti. Le domaine musical est un facteur touristique important. Il contribue à la promotion des territoires, les artistes voyagent et peuvent devenir des ambassadeurs des destinations. C’est le tourisme musical !

Tourisme musical. Un patrimoine très riche…

Chaque été, les festivals de musique affichent tous complets en des temps record et génèrent des fortes retombées économiques pour les villes d’accueil. Un atout touristique pour les destinations afin de promouvoir un territoire.

Les acteurs du tourisme l’ont bien compris et doivent s’adapter à la demande. Partout dans le monde, les destinations cherchent à se diversifier pour attirer toujours plus de visiteurs. La musique stimule le tourisme.

Dans certains pays, la musique définit totalement l’image de ces derniers. C’est le cas en Argentine avec le tango et la samba et au Brésil avec la bossa nova. En Jamaïque, Bob Marley a largement contribué au développement touristique. En effet, les offices de tourismes proposent des circuits adaptés aux visiteurs. De plus, en Angleterre et dans la ville de Liverpool précisément, ce sont près de 300 000 visiteurs par an qui se rendent dans des musées à ciel ouvert, bars ou restaurants, consacrés entièrement à la musique des Beatles. À Cleveland, on trouve un musée consacré au rock qui attire plus de 500 000 visiteurs par an et d’autant pour visiter la ville et les alentours.

…mais encore peu exploité en France

La France, quant à elle, reste encore en retrait sur ce domaine et a du mal à percer. Le pays possède pourtant un patrimoine musical important qui peut être mieux exploité ! Entre chansons populaires, musiques électro, variété française ou jazz, la France détient toutes les qualités pour le faire. La pratique et l’écoute musicale comptent d’ailleurs parmi les loisirs les plus populaires dans l’hexagone.

La France bénéficie aussi de nombreux festivals mais qui pourtant restent peu exploités et commercialisés au-delà des frontières. Ils attirent principalement un public de proximité (environ 80 % des spectateurs).

Le Festival des Vieilles Charrues, 2019.

Alors, pourquoi ne pas faire de même autour des villes françaises ?

En effet, il est tout à fait possible d’utiliser une chanson comme outil de promotion touristique. Par exemple, l’immense succès du titre de Michel Sardou « Connemara » est parfaitement exploité par l’Irlande. De nombreux artistes ont chanté la ville de Paris également. Cela permet de mettre en lumière de magnifiques textes. Ces mélodies sont donc utilisées pour donner une autre dimension à la découverte touristique.

Pour aller plus loin, découvrez nos articles sur le tourisme culturel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *