La génération alpha ou les nouveaux influenceurs du tourisme

Les professionnels du tourisme connaissent depuis longtemps les attentes du tourisme familial. Tout juste rompus aux codes des millennials, voilà qu’ils doivent composer avec les derniers nés (après 2010) de la génération alpha. Une génération qui tord le cou aux vacances familiales standards et qui pèse dans les décisions des adultes ! 

Mais, qui sont ces enfants de la génération alpha qui murmurent à l’oreille de leurs parents ? Comment s’adresser à ces fils ou filles de millennials nés avec Youtube et Instagram ? Et comment adapter les offres touristiques à ces jeunes hyper connectés, voyageurs du présent mais surtout du futur ?

La génération alpha : des influenceurs nés

Que sait-on de la génération alpha ?

Ils sont nés après 2010 une tablette en poche et un smartphone en main. Dès leur plus jeune âge, garçons et filles ont accès au contenu numérique qui les intéresse au moment où ils le souhaitent. Autant dire que la génération alpha, confortée par une relation parent-enfants axée sur la concertation, a le choix ! Ce qui explique pourquoi 83% d’entre eux expriment leur avis sur au moins une catégorie de consommation. Ils sont également entendus par leurs parents dans 94% des cas. Par ailleurs, ils abordent cette consommation comme une construction de leur identité. C’est un vecteur de lien avec autrui à travers une marque ou un produit.

Quelle est l’influence de la génération alpha sur le voyage ?

Influenceurs au sein de leur propre foyer, les alphas expriment bien entendu leur opinion sur les vacances. L’étude Gen Alpha & Family Trends d’Expedia détaille leur rôle dans la planification des voyages familiaux. Ceux-ci incluant familles mono-parentales, recomposées et/ou multigénérationnelles. Ainsi, ils sont 43% à influer sur les décisions et 64% sur le choix de la destination. Les autres sources d’inspiration sont variées avec une prédominance nette du numérique (réseaux sociaux, vidéos et recherches en ligne). Sans négliger l’importance des relations et du bouche-à-oreille à hauteur de 46%. 

De la même façon, cette étude nous apprend que les alphas voyagent en moyenne 3 fois par an avec leur famille. Dont l’un de ces séjours qui serait lié à un voyage d’affaires de leurs parents. Une information dont le tourisme d’affaires peut s’emparer pour, à l’heure du freelancing, élargir ses infrastructures au secteur familial. Gen Alpha & Family Trends révèle, sans grande surprise, que ces familles privilégient des vacances dans leur pays. Elles utilisent le moyen de transport le plus rapide, majoritairement la voiture ou l’avion . En outre, les activités pour toute la famille, l’emplacement et le bien-être des enfants arrivent en tête des préoccupations avant le tarif. 

La génération alpha : un marketing multicanal ciblé

Un marketing de verre pour la génération alpha

S’adresser à la génération alpha implique de parler son langage avec sympathie et proximité. Celle qui est surnommée « Génération Verre » en raison de l’usage des écrans est réceptive aux formats vidéos composés de messages clairs, cools et instantanés. Youtube et ses Youtubeurs restent des canaux à privilégier quand on sait que que 79 % des 13-19 ans y possèdent un compte. De plus, la tranche des 1-6 ans passe en moyenne 4H37 sur internet par semaine. Tout comme les stories du nouveau chouchou des jeunes Instagram ! N’oublions pas que les alphas appartiennent à la génération SIRI. Ils sont habitués à ce qu’on réponde à leurs besoins en temps voulu. C’est pourquoi il faudra compter sur l’IA pour parvenir à capter leur attention. Il faut communiquer le bon message au moment opportun.

Un marketing multicanal pour le tourisme familial

Pour autant, le marketing doit être multicanal afin de cibler l’ensemble des membres de la famille tout au long du parcours d’achat. Mettre en avant l’aspect « Kids Friendly » ou « Family Friendly » des destinations  est capital. D’où la nécessité de soigner le référencement naturel par des articles de blog, des mots-clés, etc. ! Cette diversification de contenus doit aussi inclure les grands-parents aux pouvoirs décisionnel et d’achat non négligeables. 


Des offres touristiques familiales pour les millennials et alphas

Des offres touristiques familiales identifiées et transparentes

Les offres touristiques doivent être identifiées et détaillées afin d’éviter que les volatiles millennials-alphas passent leur chemin. Pour un hébergement touristique, cela se traduit par des informations précises sur le confort du séjour : superficie, accessibilité, équipements pour enfant, Wi-Fi, proximité des commerces, aire de jeux, emplacement privilégié, etc. Autant d’éléments à mettre en avant et à associer à des offres spéciales ou à des pack famille comme le font les campings, les parcs d’attractions et les tour-operateurs. 

Le label Famille Plus

Depuis 2006, le label Famille Plus  valorise les destinations françaises « family friendly » selon des critères d’accueil, d’animations, de tarifs, etc. Une distinction autour de laquelle les offices du tourisme peuvent construire un univers ludique, proposer des offres, des adresses, des services, des pass et bien plus encore.    

Des offres touristiques familiales expérientielles

La génération alpha évolue dans un univers « virtu-réel » qui ne sépare plus le monde physique du digital. Aussi, à l’image des millennials, elle plébiscite le tourisme expérientiel incluant les nouvelles technologies comme la réalité augmentée.  Le jeu Pokemon Go marque le point de départ de ce phénomène. En effet, 3 ans après sa création, il attire encore des milliers de personnes à l’occasion de son safari annuel. Un exemple que la ville de Toulouse a choisi de suivre cette année. L’objectif : faire découvrir la ville aux familles avec enfants grâce à un parcours en réalité augmentée avec les personnages des As de la Jungle !

L’enjeu majeur concerne surtout les musées et autres lieux d’exposition. Ils devront poursuivre leur mutation avec des activités interactives et immersives. Le Cabinet de Réalité Virtuelle du Musée National d’histoire naturelle de Paris entraîne les visiteurs au cœur de l’évolution depuis fin 2017.

Les professionnels du tourisme déjà au service des alphas

Il y a fort à parier qu’un alpha restera attaché à l’âge adulte à une destination, à une forme de voyage ou à un acteur du tourisme connu pendant l’enfance. D’où l’intérêt pour les professionnels du tourisme de créer un engagement particulier et un lien « affectif » personnel dès maintenant en s’adaptant à ce nouveau public.

Le mini-club dans sa formule classique, par exemple, ne suffit plus à satisfaire les familles. C’est pourquoi le Club Med fait évoluer ses villages. En distinguant les « espaces famille » des espaces zen pour adultes et en créant un programme d’activités familiales « Amazing Family » (escape game, jeux d’eau, relaxation…). Voyageurs du Monde soigne à son tour ces familles désireuses de partager des expériences ensemble dans la bonne humeur. Les suggestions de voyage avec des enfants de  0-12 ans comprennent des distances étudiées, des hébergements conviviaux, la location d’un véhicule familial et des visites ludiques.  L’assistant de voyage virtuel pour les alphas de demain.

Les acteurs du tourisme au service de la génération alpha

Les start-up planchent sur des modèles d’assistants de voyage ou de concierges virtuels toujours plus performants. Une évidence pour la génération alpha plus habituée à parler qu’à cliquer ! En effet, on imagine mal les alphas adultes passer des heures à rechercher et à réserver leur voyage en ligne comme peuvent le faire les générations précédentes.

Depuis 2018, Faraway, un chatbot via messagerie instantanée, accompagne les internautes dans l’organisation intuitive de leur voyage : lieux incontournables, bons plans, hôtels… Les balbutiements de cet outil d’assistance pourraient dès 2030 prendre la forme d’un robot établissant des itinéraires complets sur-mesure.  

Laisser un commentaire