Le tourisme à vélo en France

Depuis quelques années, le tourisme à vélo prend de l’ampleur, c’est d’ailleurs devenu une activité à la mode, tellement à la mode qu’elle est aujourd’hui la première pratique d’itinérance des touristes sur le territoire français.

Grâce aux 9 millions de séjours cyclistes, dont 25% sont représentés par des étrangers (en majorité des allemands, des suisses et des australiens…), la France se positionne actuellement à la seconde place mondiale pour le tourisme à vélo derrière l’Allemagne.

On identifie deux types de touristes à vélo :

  • Les itinérants : ceux-ci randonnent et changent de lieu d’hébergement au cours de leur séjour.
  • Les touristes qui utilisent le vélo comme mode de déplacement sur leur lieu de vacances (ballades, excursions, courses…)

Le marché du tourisme à vélo en pleine croissance

Ce marché génère des retombées économiques conséquentes. En effet, le chiffre d’affaires de cette activité est évalué à 2 milliards d’euros pour environ 16 000 emplois, rien que sur le territoire français.

Il faut savoir que les voyageurs à deux roues pratiquent cette activité tout au long de l’année (63% de la fréquentation des itinéraires au printemps et en été et 37% le reste de l’année). Pendant ses vacances, un touriste cycliste dépense en moyenne entre 65€ et 105€ par jour.

Le tourisme à vélo est un marché à prendre en compte. Du fait de sa croissance régulière au fil des années, il est devenu l’une des filières touristiques les plus dynamiques du marché français. Cela peut s’expliquer par la mutation de la société qui aujourd’hui porte davantage son attention sur le bien-être, la préservation de l’environnement et le partage.

La France : le pays qui dessert le mieux les touristes à vélo

La France possède un territoire particulièrement bien desservi pour les cyclotouristes :

  • 22 800 km de véloroutes et de voies vertes dont certaines de dimensions européennes (8 430 km). Certains de ces itinéraires ont une notoriété internationale tels que : Vélodyssée (littoral Atlantique), La Loire à vélo (Val-de-Loire) ou encore la Via Rhôna. Ces voies cyclistes ont comme objectif de mettre en valeur les richesses géographiques, culturelles et patrimoniales du territoire.
  • 5 500 km d’itinéraires touristiques régionaux et 3000 circuits routes et VTT
  •  3200 prestataires, déploient la marque Accueil Vélo© sur le territoire, et proposent des services adaptés à l’accueil des cyclistes (hébergement, restauration, sites touristiques, réparateurs… et récemment ports de plaisance). La Fédération Française de Cyclotourisme recense quant à elle, sur son site, environ 650 « Bonnes adresses cyclotouristiques »
  • Le Cluster « tourisme de pleine nature » animé par Atout France accorde une place importante au tourisme à vélo. Plusieurs salons publics et professionnels (« Rendez-vous en France », « Destination France », « Destinations Nature » et « les Assises nationales randonnées et activités de pleine nature ») ainsi que trois sites internet valorisent en particulier l’offre française en matière de tourisme à vélo :
  • France vélo Tourisme
  • Vélo en France
  • Véloroutes et voies vertes de France

Sources : Ministère de l’économie et des finances ; Direction Générale des Entreprises ; Tourisme à vélo

Laisser un commentaire