Des Assises de Normandie dédiées au tourisme de mémoire

À vos agendas ! Jeudi 28 février, se tiendront les Assises de Normandie au Mémorial de Caen. Pour cette troisième édition organisée par Ouest-France, la thématique fait lien avec une actualité forte de la région : le 75ème anniversaire du D-Day. L’occasion de s’interroger sur l’avenir du tourisme de mémoire, après la disparition des derniers témoins de l’Histoire.

La Normandie, grande région touristique

Selon l’INSEE, la Normandie est en 2018 la 2ème région touristique française, derrière l’Ile-de-France. Une très belle performance, qui s’explique notamment par l’intérêt du public pour les lieux de mémoire. Selon le Comité Régional du Tourisme, il représente près d’un tiers des visites, se positionnant devant les visites de sites religieux, les parcs et jardins ou encore les musées.

Plage de débarquement Normandie - tourisme

Le tourisme mémoriel normand génère 5 millions de visites par an en moyenne. Et lors des grands anniversaires, les visiteurs sont au rendez-vous. En juin 2014 (70ème anniversaire du D-Day), la fréquentation des lieux de mémoire a grimpé de 95%. Il faut dire que l’offre touristique est riche : la Normandie ne compte pas moins de 51 lieux de visites à caractère muséal, militaire comme de mémoire !

75ème anniversaire du D-Day : et après ?

En 2019, la Normandie déploie un programme riche en commémorations et festivités pour célébrer le 75ème anniversaire de la paix retrouvée. Un événement à dimension internationale qui, à n’en pas douter, aura lui aussi de belles retombées touristiques et économiques pour la région.

Mais le 75ème sera le dernier anniversaire en présence des contemporains de cette page de l’Histoire. Ainsi peut-on s’interroger : Après leur disparition, comment la filière touristique normande peut-elle s’adapter et continuer à progresser ? Comment faire perdurer l’intérêt des touristes, français comme étrangers, pour les lieux de mémoire ?

Avant tout élément de réponse, un état de fait : les sites et les lieux de mémoire n’attirent pas seulement les vétérans et leurs descendants. « Les visiteurs d’aujourd’hui viennent pour des raisons différentes, pour apprendre l’histoire », indique Scott Desjardins, superintendant du cimetière américain d’Omaha Beach à Colleville-sur-Mer (*). Preuve de cet intérêt croissant : le tourisme de mémoire normand connaît une forte croissance depuis 20 ans !

Évolution des visites sur les lieux de mémoire normands - graphique
Évolution des visites sur les lieux de mémoire normands
© Comité régional de tourisme Normandie

Les 3èmes Assises de Normandie

Après Le Havre et Cherbourg, les Assises de Normandie s’installent pour leur 3ème édition au Mémorial de Caen. Tout un symbole ! À cette occasion, Ouest-France réunit plus de 350 acteurs : professionnels du tourisme, historiens, sociologues venus de France, de Grande-Bretagne ou encore de Belgique. Une journée d’échanges et de réflexion autour du tourisme mémoriel, de ses enjeux économiques, de la question du passage de témoins aux jeunes générations…

Les Assises de Normandie – 2nde édition (2017)

Au programme : tables rondes, interviews, networking, etc.

Rendez-vous sur le site dédié aux Assises de Normandie pour en savoir plus !

Assises de Normandie_Logo

(*) Source Actu.fr : https://actu.fr/societe/normandie-pourra-toujours-surfer-tourisme-memoire_18041492.html

Laisser un commentaire