See Vienna. Not #Vienna : la campagne de déconnexion !

À l’heure où les millennials choisissent leur destination de vacances pour son instagrammabilité, Vienne surprend par sa campagne « unhashtag ». En effet, « See Vienna. Not #Vienna » va à contre-courant de l’expérience voyageur utilisée par les territoires sur les réseaux sociaux. Il est ici question de retrouver l’essence même du voyage sans objectif et à travers son propre regard.

Campagne See Vienna, not #vienna
© WienTourismus / Paul Bau
© WienTourismus / Paul Bau

Se connecter avec l’essentiel

Contrairement à ses voisines, la capitale autrichienne incite les visiteurs à se reconnecter à l’essentiel : l’émotion. Comment ? En pratiquant une pause numérique qui consiste à vivre plus et à s’exposer moins. 

Et pour illustrer cette idée, l’office du tourisme de Vienne a frappé fort. La galerie Upper Belvedere a dissimulé la célèbre toile du Baiser de Klimt derrière un hashtag rouge. Rien de tel pour éveiller les consciences et redéfinir les valeurs culturelle et épicurienne de la ville. 

La perle de l’Autriche propose ainsi à ses visiteurs d’oublier smartphones et selfies et de profiter pleinement de ses charmes. En échange, chacun peut récupérer un appareil de prêt à l’office du tourisme de Vienne.  Il comprend une pellicule de 10 clichés instantanés (pas plus !) à prendre lors de son séjour.

Quels enseignements en tirer ?

See Vienna. Not #Vienna suit la mouvance, déjà présente Outre-Atlantique, des cures « Digital Detox » destinées aux personnes surexposées. C’est l’incarnation d’un besoin total de déconnexion que représentaient les vacances avant l’omniprésence des technologies. Non seulement le voyageur souhaite se reconnecter à lui-même et à sa famille mais aussi à l’endroit où il se trouve.   

Out of Reach_capture site web
La start-up « Out of Reach » a tout misé sur les voyages 100 % déconnectés avec plusieurs degrés de modération

Mettre en avant les offres « Digital Detox »

Dans ce sens, la création d’offres touristiques « Digital Detox » ou « Visit offline » est un créneau à prendre. Rien de plus facile à mettre en place : remise des objets connectés au début d’une prestation d’hébergement, absence d’écrans dans les chambres, prêt de mobile sans accès internet, de livres ou de jeux de société…

Les destinations oubliées de la couverture réseau ont également une carte à jouer en transformant ce handicap en atout : retraite déconnexion, cure digitale, séjour anti-stress, package méditation, etc.

Tarn_offre déconnexion nuit insolite
L’office du tourisme du Tarn propose une offre d’hébergement déconnecté

Laisser un commentaire