Réseaux sociaux : quelles bonnes pratiques pour les pros du tourisme ?

Les réseaux sociaux ont révolutionné les habitudes de consommation dans tous les secteurs d’activité. Le tourisme, par un fort impact visuel et un capital sympathie universel, est l’un des plus engageants. Au vu des 42 millions d’internautes (1) à parcourir la toile quotidiennement dans l’hexagone, les réseaux sociaux ont de beaux (et longs) jours devant eux. Mais, quelles sont les clés pour promouvoir et dynamiser les produits des professionnels du tourisme grâce aux réseaux sociaux ?

Tourisme et réseaux sociaux

La puissance de feu des réseaux sociaux

Si une baisse des performances de Facebook a pu être évoquée, la réalité numérique ne trompe pas : 44% de la population mondiale est présente sur au moins un réseau social (2). Une manne pour les marques qui ont bien compris l’impact de ces canaux de communication sur leur notoriété et leur visibilité. À titre d’exemple, la page Facebook de l’île Maurice rassemble près de 1,5 millions de fans et celle du Puy du Fou 1,2 millions.

Page Facebook_Puy du Fou

Les chiffres éloquents des réseaux sociaux

Leader incontestable, Facebook rassemble 33 millions d’utilisateurs mensuellement en France. Malgré des algorithmes de plus en plus exigeants, il demeure incontournable notamment à travers ses publicités dynamiques ultra-ciblées.

La croissance exponentielle d’Instagram, porté aux nues par ses stories, atteint des sommets en 2018 : + 36% (3). Plaçant ainsi ce réseau social visuel et créatif au centre de la promotion touristique.

Twitter et ses 17 millions de visiteurs français (4) (par mois) résistent à la vague déferlante de ses concurrents. Le tourisme y est représenté même s’il ne constitue pas un thème de prédilection en raison d’un format peu adapté. Mais, c’est ici que la relation-client est à privilégier ; notamment en cas de situations de crise.

Quant à Youtube, Pinterest et Snapchat, ils n’ont également pas à rougir de leurs performances en hausse.

L’omniprésence du tourisme sur les réseaux sociaux

En tant que 1ère destination touristique internationale, la France dispose d’un large espace à occuper sur les réseaux sociaux.

TO, agence de voyage, office de tourisme, hébergements et restauration… l’ensemble des acteurs ont tout intérêt à se connecter à leur public par l’intermédiaire de ces nouveaux outils. Surtout quand ceux-ci influencent 23% (5) des internautes français sur le choix d’une destination de vacances.

Sans même parler des lieux instagrammables, critère de choix n°1 chez les millenials (6) qui donnent lieu à d’infinis classements.

D’ailleurs, si le géant américain Tripadvisor ambitionne de devenir le premier réseau social de voyage au monde, c’est qu’il mesure tout l’enjeu de la digitalisation de l’offre et du conseil touristiques.

Les destinations à la recherche de visibilité

Savoie Mont-Blanc, Auvergne Rhône-Alpes et Auvergne se hissent sur les marches du podium des destinations françaises les plus performantes sur les réseaux sociaux, selon la dernière étude We Like Travel (7). Derrière ce succès, réside une réelle stratégie digitale orchestrée par des spécialistes du Community Management. Résultat : une fréquentation boostée et des voyageurs qui partagent leur expérience. Un effet boule de neige 100% gagnant.

Les vitrines des destinations françaises jouent un vrai rôle d’inspiration et de recommandation dans l’organisation d’un futur voyage. Certaines n’hésitent pas à orienter leur communication vers un public européen comme le CRT Bretagne avec #visitbrittany sur Instagram.

Page Instagram_Visit Brittany

La (bonne) pratique des réseaux sociaux pour les professionnels du tourisme

Impossible d’envisager un résultat efficace sur les réseaux sociaux à raison d’un post organique par-ci par-là. Il n’y pas de secret : une communauté d’internautes engagée résulte d’une stratégie de communication engageante. Les performances sont avant tout le fruit d’une réflexion et d’investissements humains et financiers.

Un spécialiste du marketing de contenu : le community manager

Community Manager_travail

Il maîtrise l’e-réputation sur le bout des blogs. Il connaît les formats de contenus comme personne. Il sait délivrer le bon message, au bon moment et à la bonne audience. Il jongle avec la production, l’animation et l’amplification. Il gère avec virtuosité le budget publicitaire alloué aux réseaux sociaux.

Le community manager est le poumon de la marque ou de la destination. Grâce à ses actions en perpétuelle mutation, il lui donne vie et la fait parler. C’est un métier qui requiert des compétences spécifiques et une remise en question constante.

Savoie Mont-Blanc, par exemple, a choisi de faire des réseaux sociaux sa priorité avant de parvenir à rassembler 1 million de fans sur sa page Facebook. 3 personnes s’y consacrent désormais à temps plein !

Savoie-Mont-Blanc.com

Une interactivité et un engagement immédiats

On sait que la diffusion instantanée d’actualités renforce la relation avec l’internaute. Tous les moyens sont bons : les premières neiges sur les pistes, les coulisses d’un show, la floraison d’un jardin botanique, etc. À condition d’offrir un contenu de qualité !

Il faut aussi pouvoir répondre rapidement aux tweets et commentaires pour satisfaire ses interlocuteurs. Cela demande une réactivité et une disponibilité de chaque instant.

Du contenu et des publications sur-mesure

L’internaute, par des formats éphémères (stories) et des publications exclusives, a besoin de se sentir un acteur privilégié. Il est, lui-même, dans une position d’émetteur, capable de liker et de relayer ses coups de cœur. Oubliées l’uniformisation de contenu et l’absence de proximité qui sont des facteurs d’échecs assurés. L’heure est à la création de liens forts, d’identité et de récit d’histoires (storytelling).

Interpeller et animer sa communauté par des sondages, des concours, des quizz, des questions est indispensable. C’est une bonne manière de connaître ses préférences et d’orienter son contenu en conséquence !

concours réseaux sociaux tourisme

L’enjeu des nouveaux formats de publication sur les réseaux sociaux

Rapidement, les règles du jeu des réseaux sociaux changent. L’envolée de la consultation sur smartphone et des technologies (drones) incitent à produire des contenus différents.

La vidéo, encore et toujours

La vidéo, en général, est l’un des formats à privilégier dans le tourisme. Timelapse, storytelling, live, teasing, webserie, c’est un mode de communication créatif. Par son pouvoir de « télétransportation », elle embarque l’internaute dans un univers qu’il affectionne. Un impact puissant et immédiat !

  • Éloge de la verticalité

En version verticale, la vidéo peut facilement être lue sur smartphone sans avoir à tourner l’écran. En plus, on peut y adjoindre un bouton pour agir : s’abonner, télécharger, acheter, en savoir plus, etc. C’est clairement la bonne pratique du content marketing, initiée et popularisée par Snapchat, à utiliser sans modération.

  • Success stories

Chaque jour, 450 millions de personnes diffusent des stories Instagram dans le monde. Un chiffre en évolution permanente depuis 2016. La story, c’est un message court visible 24h fait de vidéos ou de photos illustrées (textes, gifs, hashtags). Autant dire qu’il est impensable de passer à côté de ce format éphémère moins formel. Il permet de rapprocher la destination de ses abonnés par un sentiment de partage authentique. C’est aussi un excellent moyen de la valoriser en diffusant plusieurs images ou messages.

Instagram Stories vs Snapchat_2018_Socialbakers

  • Instagram TV

L’avènement des stories a fait germer l’idée d’une nouvelle fonctionnalité à Instagram : IGTV. Sur cette chaîne intégrée à l’application, sont publiées des vidéos verticales de format (1h max.).

Lancée en juin 2018, elle concurrence fortement Youtube. C’est idéal pour les vlogs, la promotion des produits et des destinations, les tutoriels, etc. D’ailleurs, les influenceurs ont déjà trouvé en IGTV un nouveau terrain d’expression.

IGTV Instagram_Vietnam Tourism

Exemple d’IGTV avec Vietnam Tourism

Quelques exemples de campagnes touristiques inspirantes sur les réseaux sociaux

  • #passezalouest

L’arrivée de la LGV en Bretagne a invité les internautes à #passezalouest via une campagne décalée. Un kit digital, avec des couvertures conçues pour Twitter et Facebook, est toujours disponible en téléchargement. Le but : vanter l’attractivité du territoire breton auprès d’une cible parisienne connectée.

Campagne_Passezalouest_hipsters

  • Discover South Carolina

La Caroline du Sud a préféré titiller les papilles des internautes accros au #food pour les attirer dans ses filets. Bien vu ! Par le biais de vidéos de cuisine alléchantes, elle les conduit sur son site web afin de récolter la recette. Une initiative originale axée sur la découverte d’un aspect fort de la destination.

Discover South Carolina_vidéo Facebook

  • #MyChicAfrica

En mars 2018, Air France et AccorHotel ont lancé une campagne digitale autour de #MyChicAfrica.  Promouvoir l’Afrique via les influenceurs locaux a rencontré un succès tel que le hashtag s’est transformé en média en ligne six mois plus tard.

MychicAfrica_Home


Sources :

(1) Médiamétrie – L’année Internet 2017
(2) Global Digital Statshot Q3 Juillet 2018 – We are Social et Hootsuite
(3) Global Digital Statshot Q2 Avril 2018 – We are Social et Hootsuite
(4) Médiamétrie – Juillet 2018
(5) Next Content pour Expedia – Avril 2018
(6) Expedia Partner Conference – 2017
(7) Étude Social Media France We Like Travel – 2018

2 commentaires Ajouter un commentaire

Laisser un commentaire