Le Tour de France dope le tourisme des villes étapes !

Le Tour de France est un événement sportif majeur que les coureurs attendent chaque année avec impatience. Mais les amateurs de la Grande Boucle sont également au rendez-vous pour soutenir les cyclistes et vivre cette ambiance exceptionnelle. Ce sont plus de 10 millions de personnes qui viennent sur les bords des routes, la 105e édition du Tour de France qui se déroule cette année du 7 au 29 juillet devrait encore attirer les foules, une belle manière de doper le tourisme des villes traversées.

94c77faf-phpjzaht6

Un impact touristique majeur au niveau local

Recevoir le Tour de France est un privilège que toutes les villes de France ne peuvent s’offrir. Chaque année, pas loin de 300 villes sont candidates or, seule une minorité est sélectionnée. Naturellement, cela a un coût. A Quimper où se déroulera l’arrivée de l’étape du 11 juillet 2018, le maire annonce une dépense de 120 000 euros pour accueillir l’arrivée en prenant en compte les divers aménagements nécessaires, la sécurité, etc. Mais c’est au final le double qui sera dépensé par Quimper puisqu’il faut également compter l’organisation et la communication autour de cet événement majeur. Mais qu’importe. Les retombées économiques sont majeures. Le directeur de l’office de tourisme de Quimper a pu constater que dès l’annonce du parcours du tour de France 2018, les demandes d’hébergement ont explosé. Aujourd’hui, quasiment tous les hôtels de la ville, mais aussi des communes environnantes, affichent complet. Et, naturellement, cela va également booster le commerce et la restauration. Mais pas seulement. Le camping municipal de Quimper accueille des touristes qui vont rester plus longtemps pour participer au festival de Cornouaille qui se déroulera du 24 au 29 juillet. Ce n’est pas moins de 50 000 personnes qui sont attendues à Quimper entre le 10 et le 11 juillet. Même constat à l’autre bout de la France, à Nuits-Saint-Georges. 180 000 euros ont été déboursés et 35 000 personnes sont attendues. Or, de manière générale, la ville accueille 70 000 touristes… sur toute la saison.

Quant aux Pays de la Loire, ils accueillent cette année le départ du Tour de France à Noirmoutier tandis que la région accueille 4 étapes et 5 départements sont traversés. Là encore, les retombées économiques vont être très importantes.

Si le Tour de France est à même d’impacter le tourisme des villes, ce sont naturellement les départements et les régions visités qui bénéficient de la notoriété de cet événement. D’ailleurs, certains l’ont bien compris puisque pour les 180 000 euros déboursés à Nuits-Saint-Georges, la région contribue elle-même au financement. Car les touristes venus soutenir les cyclistes viennent parfois de loin et profitent de l’occasion pour passer toutes leurs vacances autour de la ville étape. Campings, hôtels, gîtes, chambres d’hôtes, bars, restaurants, mais aussi lieux touristiques à proximité des villes étapes du Tour de France se préparent à un bel afflux de touristes.

2000x2000Tour2

Un événement médiatisé à l’échelle mondiale

Le Tour de France est une vitrine publicitaire mondiale. Le cyclisme est un sport populaire que tout le monde regarde à sa manière. Il y a les passionnés de la petite reine et ceux qui profitent de l’événement pour admirer les paysages des régions traversées. Car, à la télévision, c’est ça aussi le Tour de France. Des caméras qui surplombent les villes, les forêts, les châteaux, permettant de contempler une région sous un autre angle et de tomber sous son charme. Le Tour de France est tout de même diffusé dans 190 pays.

Être ville étape du Tour de France est un défi majeur en matière d’organisation, mais force est de constater que le jeu en vaut la chandelle. L’impact économique n’est pas négligeable, il est estimé que le Tour de France rapporte 4 à 5 fois plus que les dépenses engendrées. Nous comprenons mieux pourquoi autant de villes se portent candidates.

Laisser un commentaire