#VEM9 : Qu’en retenir ?

La 9ème édition du salon Voyage en Multimédia dédié au e-tourisme s’est déroulé les 14, 15 et 16 février 2018, l’occasion pour les professionnels du voyage de rencontrer ceux des nouvelles technologies. En 2016, le tourisme en France a représenté pas moins de 7,13% du PIB, cette activité est un enjeu majeur. Et c’est bel et bien le e-tourisme qui pourrait la faire progresser.

vem9_reseaux_sociaux_facebook_cover

Le salon #VEM9 en quelques mots
C’est à Saint-Raphaël que s’est déroulé en février dernier le 9ème salon Voyage en Multimédia. Un lieu qui n’a pas été choisi par hasard, la Côte d’Azur est une région symbolique en matière de tourisme en France. 76 intervenants, 90 exposants, 1 200 visiteurs et 30 ateliers, ce salon a été une réussite. L’objectif de cet événement est de mettre en relation les professionnels du tourisme (hébergeurs et institutionnels notamment) et les entreprises qui développent des solutions pour faire évoluer le e-tourisme.

Les enjeux du e-tourisme
Si ce salon rencontre un tel succès, c’est en raison d’une volonté de la part des acteurs du tourisme de s’adapter aux nouvelles technologies et aux habitudes des touristes.

> Bilan des technologies qui transforment aujourd’hui l’univers du tourisme :

Les internautes deviennent des mobinautes
Le premier enjeu pour les acteurs du tourisme est de s’adapter au fait que les touristes, Français ou étrangers, utilisent massivement leur smartphone. C’est aujourd’hui le support préféré des Français. Chaque jour, 54% des Français utilisent leur mobile, 44% leur ordinateur. Et l’utilisation du smartphone augmente en vacances en raison de sa taille compacte. Ce constat doit faire évoluer les mentalités et inciter les professionnels du tourisme à s’adapter à cette nouvelle forme de consultation de l’information. Les sites doivent être allégés, aller à l’essentiel et être adaptés au format mobile. Les applications doivent se développer pour un accès toujours plus rapide et intuitif à l’information. Mais ce n’est pas tout. 55% des Français indiquent que la disponibilité et le prix du Wifi ont une influence sur le choix de leur hébergement. Les hébergeurs sont-ils aujourd’hui prêts à passer à côté d’autant de clients ? Rien n’est moins sûr.

Une information complète et personnalisée
Les professionnels du salon du tourisme Voyage en Multimédia insistent également sur le fait que les voyageurs souhaitent être accompagnés durant leur séjour. Pas physiquement, naturellement, mais virtuellement. Et les chiffres en la matière sont clairs. Selon OUi.sncf, 60% des touristes s’intéressent aux sites web capables de regrouper toutes les activités à pratiquer dans la région de leurs vacances, un bon enseignement pour les offices de tourisme. 81% des personnes interrogées souhaiteraient un accompagnement global de leur départ à leur retour et 88% sont intéressées par l’utilisation d’une seule et même application pour regrouper toutes les informations liées à leur voyage.

L’intelligence artificielle en question
Le chatbot ou agent conversationnel occupe une place toujours plus importante, c’est ce qui a pu ressortir du salon du tourisme Voyage en Multimédia. L’assistant personnel améliore le quotidien de 32% des personnes interrogées par Google et TNS. Naturellement, si cela impacte le quotidien, cela peut tout à fait être utile pour les touristes en recherche d’informations. La SNCF a été la première entreprise en France à développer un chatbot pour gérer les demandes de ses voyageurs, nul doute que les professionnels du tourisme peuvent également compter sur cette technologie pour répondre toujours mieux aux attentes des touristes.

Laisser un commentaire