« Tourisme et numérique » : les recommandations du CESE

A l’ère du « tout digital », tourisme et numérique sont intimement liés. Les enjeux sont majeurs, pour autant la France semble ne pas exploiter pleinement le potentiel du numérique. Partant de ce constat, le Conseil Economique, Social et Environnemental (CESE) préconise des axes d’améliorations à travers le projet d’avis « Tourisme et Numérique » qui a été voté en fin d’année dernière.

Matrice Visuel article 670x870 (9)

Le postulat de départ

La France (métropole et Outre-mer), est l’une des destinations les plus touristiques au monde. Cependant il reste une marge de progression évidente. A titre d’exemple, l’arrivée de touristes en France a augmenté de 6,5% entre 2010 et 2016 contre 40% en Espagne !
Pour favoriser cette progression, il convient d’améliorer l’ensemble de l’expérience utilisateur. Mieux prendre en charge le touriste, lui apporter les informations qu’il souhaite obtenir mais surtout, mieux comprendre ses attentes pour les anticiper, voilà comment il serait possible aujourd’hui d’augmenter la part du tourisme dans notre économie.

Les préconisations du CESE

A une époque où les touristes sont toujours plus connectés, il est essentiel que toute la chaîne du tourisme se mette à l’heure du numérique et offre un service toujours plus pointu. Voici en résumé ce que préconise le CESE.

Un meilleur enseignement
Le CESE préconise de créer une Haute école du tourisme mais aussi d’agir le plus tôt possible en créant une classe découverte pour permettre aux enfants de mieux connaître leur territoire pour mieux le promouvoir via les outils numériques. Une meilleure maîtrise de l’anglais est également un enjeu majeur selon le CESE.

Promouvoir le tourisme en France et les départs en vacances
Le CESE souhaite en premier lieu instituer au plan national un interlocuteur unique pour le tourisme qui serait rattaché au Premier ministre. L’autre objectif du CESE est de mieux préparer les événements internationaux qui ont lieu en France (à l’image des JO de 2024) pour favoriser le tourisme.
Parce que les touristes ne sont pas nécessairement étrangers, le CESE souhaite lancer un plan national pour le départ en vacances des personnes en difficulté. Il envisage également de définir une stratégie nationale pour promouvoir de nouvelles destinations et, enfin, d’utiliser le numérique pour améliorer la rapport qualité/prix du tourisme en France.

Améliorer le parcours touristique
Le numérique permettrait, selon le CESE, de mettre en relation locaux et touristes. L’idée serait de promouvoir un patrimoine en sortant des sentiers battus mais aussi de mettre en place des activités à l’échelle intercommunale. La création des Pass touristiques est également préconisée par le CESE ainsi qu’une meilleure couverture numérique. Les zones blanches sont aujourd’hui, en France, un réel point noir pour des touristes connectés en permanence pour s’informer sur les lieux à découvrir.

Apprendre du Big Data
Pour terminer, le CESE préconise d’améliorer l’accueil des saisonniers mais aussi de les former aux outils numériques spécifiques au tourisme. Mais l’enjeu majeur est de tirer parti du Big Data, tout en préservant les libertés individuelles bien sûr. L’idée est de pouvoir approfondir la connaissance des touristes afin de mieux maîtriser leurs besoins. Des statistiques plus pointues permettront de trouver des solutions adaptées aux réelles attentes de chacun, voire de les anticiper. Et naturellement, le CESE souhaite favoriser la création et le développement des startups du tourisme numérique en France.


Pour aller plus loin, nous vous invitons à consulter le site du CESE.

Retrouvez aussi notre dossier Tourisme & Réalité Virtuelle : quelles perspectives ?  

Laisser un commentaire